• Pablo Neruda

    L'HOMME QUI RÊVE DE CHANGER LA VIE

    Poèmes de Pablo Neruda 

    Gilles Méchin: compositeur et interprète

    Pablo Neruda

     Le récital

    Ce spectacle poétique est né du désir de Gilles Méchin de chanter à nouveau les poèmes de Pablo Neruda. En effet, en 1974, un an après la mort du poète, les duettistes « Anne et Gilles », entourés d’une solide équipe d’amis, sortent un 33 tours intitulé « Moi chanteur », où ils interprètent des textes de Neruda, mis en musique par Gilles Méchin. Trente ans plus tard, ce disque, qui a obtenu à l’époque « Le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros »,  donne naissance à ce spectacle créé avec Le Théâtre du Mont d’Arguël.

     

    Du disque au spectacle

    Le disque est respecté dans sa structure initiale: mêmes poèmes, mêmes musiques réorchestrées différemment. D’autres textes sont venu s’insérer, toujours de Neruda. Ils créent des liens, font des correspondances comme en écho.

    Sur scène, la parole est donnée au poète, au peuple et au chanteur. Un acteur incarne Pablo Neruda pour exprimer directement son engagement social et politique et aussi quelques pans de son parcours personnel.

    Des narrateurs évoquent les vicissitudes d’un peuple qui a été sensible à la lutte du poète et qui dit sa reconnaissance.

     Le chanteur porte le messages de celui qui a considéré la  poésie comme une arme dans le combat des hommes pour la justice, mais qui a aussi célébré l’amour, l’océan la joie et la souffrance.

     

    Pablo Neruda

     

    Pablo Neruda

     

    "Du Chili nous vient Pablo Neruda (1904-1973). Au coeur de ses poèmes, une seule préoccupation: l'homme, poursuivi, exploité, aliéné. Neruda dit aux hommes leur pouvoir. Il multiplie leur voix de toutes les voix de l'univers. Il donne à la Paix le goût du pain et du vin, l'odeur des saisons, l'ampleur de l'océan, la couleur même et la saveur du jour. Il chante tout l'amour".                                                                                       Jean Marcenac.

     

     

    Pablo Neruda a été le témoin de la tragédie qui a frappé son pays et de la répression qui s’est abattue sur le peuple chilien après la prise de pouvoir par la junte militaire. Son activité politique n’a guère connu de relâche, et dans les années 70, il n’a cessé de parcourir le Chili pour clamer son adhésion à l’Unité Populaire.

    Il meurt le 23 septembre 1973, peu de temps après l’assassinat du président Salvador Allende. Ses obsèques se déroulent en présence de l’armée: des chants jaillissent de la foule, témoignant par-delà de la mort, du pouvoir subversif de la poésie.

     

    "Mon destin a été de souffrir et de lutter, d’aimer et de chanter; le triomphe et la défaite ont été mon lot en ce monde, et j’ai connu le goût du pain et j’ai connu le goût des larmes. Que peut désirer d’autre un poète? Toutes les alternatives, celles qui vont des larmes aux baisers, de la solitude à la chaleur populaire, durent et agissent dans ma poésie, car j’ai vécu pour elle et elle a nourri mes combats."             

     Pablo Neruda  (J’avoue que j’ai vécu)

     

    Poèmes mis en musique

     

    Un jour voyageur

    A Païta

    La United Fruit C°

    Le navire est parti

    A la haine

    Valparaiso

    Le paresseux

    Moi chanteur

    J’exige un châtiment

    Cela est certain

    Mon amour si je meurs